Accueil > L’Association au5v > Les Antennes Locales > ABC Vélo : Agglomération du Bassin Creillois

Contribution au Schéma Directeur des Circulations Douces de la CAC

publié le : 17 avril 2012.

Actuellement un Schéma Directeur des Circulations Douces est en cours d’élaboration au sein de la CAC. Il se fait en concertation avec les associations via un Comité Technique. Suite au dernier en date du 23/03/2012, nous avons été amené à rédiger une contribution destinée a amender le document présenté en séance.

Voici donc notre vision pour l’agglomération :

1) Passage de l’agglomération en zone 30

Nous proposons une mesure forte : le passage simultané des 4 communes entièrement en zone 30 (hors "périphérique") à une date symbolique (1/01/2013, premier jour du printemps 2013 par exemple), avec généralisation des DSC. Ceci n’empêchant pas la réalisation de Zones de Rencontres ou d’Aires Piétonnes dans les zones où cela fait sens.

Bien sur cette bascule serait précédée d’une forte campagne de communication et de pédagogie de la part des 4 communes et de l’agglomération.
Les avantages que nous y voyons :

  • une situation plus claire, les conducteurs n’ayant pas à se poser la question de la vitesse.
  • une signalisation verticale des zones 30 qui se limite aux entrées de l’agglomération et non dans une hypothèse contraire à de multiples zones.
  • incitation forte pour la circulation de transit à éviter l’agglomération et préférer le périphérique.
  • rappel : à 50 km/h les chances de survie à un impact sont de 20 % alors qu’elles sont de 80 % à 30 km/h.

Les élus doivent ils avoir peur des réactions de leurs électeurs face à une telle mesure ? non.

enquête européenne de 1991 auprès de citoyens et élus à propos de l’accessibilité aux centres villes

Faut il donner la priorité sur l’automobile ? grand public grand public vu par les élus élus
aux piétons 85 % 43 % 90 %
aux transports publics 84 % 49 % 85 %
aux cyclistes 73 % 30 % 69 %

sondage réalisé en France en 1996

grand public grand public vu par les élus élus
Faut il limiter l’usage de la voiture afin d’améliorer la circulation en ville 72 % 27 % 68 %

source. F. HERAN : Déplacements urbains : pourquoi les maires se trompent sur l’opinion de leurs administrés, Transports Urbains 2000

Ce n’est pas une lubie de cyclistes illuminés :

(..)Dans les faits, on constate que la vitesse moyenne d’un trajet en ville est largement surestimée, et se situe en réalité entre 15 et 20 km/h. La vitesse en section courante n’a donc qu’une incidence modeste sur les temps de parcours urbains. L’indication zone 30 permet alors de donner un signal fort par rapport aux vitesses aberrantes.(...)
in Zone 30 sur les grands axes très circulés c’est possible ! un article du CERTU

Les 4 communes de la CAC pourrait ainsi rejoindre les pionnières qui ont déjà signé le manifeste Ville à 30 :

Fontenay aux Roses, Sceaux, Clamart, Clichy la Garenne, Sèvres, Châtillon (92) ; Le Plessis Pâté (91) ; Nogent sur Marne, Rungis (94) ; Fontainebelau, Saint-Mammès, Montcour-Fromonville (77) ; Bougival (78) ; Lorient (56) ; Bruz (35) ; Aytré (17) ; Hangenbieten (67).

Conformément à l’article R.110-2 « [...] l’ensemble de la zone est aménagé de façon cohérente avec la limitation de vitesse applicable. » la pose d’un panneau zone 30 ne suffira pas pour toute l’agglomération. On retrouvera ainsi un éventail des diverses solutions techniques : pistes ou bandes cyclables pour les axes les plus circulés, coussins berlinois, écluses avec by-pass pour les cyclistes, pictogrammes au sol, .... voir rien quand la vitesse est naturellement basse. Ces aménagements pourront faire l’objet d’une hiérarchisation des priorités dans l’esprit de ce qui a été discuté en comité technique du 27 mars 2012.

2)Aménagements des carrefours à feux

  • Tourne à droite

Le décret n° 2010-1390 du 12 novembre 2010 et l’arrêté du 12 janvier janvier 2012 permettent la mise en place effective du tourne à droite au feu. Il s’agira de le généraliser à terme dans l’agglomération.

  • Sas vélo
  • Tout les carrefours à feu devront être aménagés à terme avec un sas vélo.

3) Desserte de la base aérienne

Il nous semble que la desserte de la base aérienne depuis Creil mérite une meilleure priorité que long-terme, sachant qu’il y a déjà un début d’aménagement. Il y a déjà un trafic non négligeable sur cette liaison.

4) Entretien des pistes

Nous souhaitons aussi mettre l’accent sur la problématique de l’entretien des pistes et bandes cyclables : situées en bordure de chaussée, elles accumulent tout les petits cailloux, débris de verres, en automne les feuilles mortes humides.... Les cyclistes n’utilisent pas des aménagements facteurs de danger ou de crevaison, il faut donc prévoir un nettoyage régulier.

5) Stationnement à domicile

L’intégration des normes en matière de stationnement des vélos dans les nouvelles constructions ne suffit pas. Il faut réfléchir avec les bailleurs sociaux et copropriétés existantes à la mise en place de solution de stationnement dans ou à proximité de l’habitat vertical existant.

6) Aide au Franchissement des pentes

Concernant le problème des pentes : nous sommes conscients qu’on ne peut généraliser le transport des vélos dans le bus. Pourrait on imaginer une solution avec chargement des vélos dans une seule station au pied de la pente et déchargement dans une seule station au sommet d’icelle ? Ceci perturberait beaucoup moins le trafic.
Une synergie PMR et vélo peut être trouvée comme cela a été fait à Rouen :

http://www.tcar.fr/presentation/?ru...

JPEG - 59.8 ko
Partage vélos/PMR dans les bus TEOR de Rouen

Une autre idée est de s’inspirer de l’ascenseur passerelle du Mont Russel de la ville de Saint Lo : http://www.developpement-durable.go.... Un équipement qui là aussi profiterait aux piétons, PMR et cyclistes.

JPEG - 28.9 ko
Ascenseur et passerelle à Saint Lô