Accueil > L’Association au5v > Les Antennes Locales > Lamorlaye à bicyclette

Lamorlaye : un premier aménagement cyclable

publié le : 15 août 2016.

La première proposition d’aménagement cyclable de ’Lamorlaye à Bicyclette’ commence à être déployée.

En juin 2015, à l’occasion de la fête du Lys, « Lamorlaye à Bicyclette » remettait à Madame le Maire de Lamorlaye ses propositions d’aménagements cyclables pour Lamorlaye.

La première de ces propositions concernait la sécurisation de la traversée de l’avenue Charles de Gaulle par la neuvième avenue vers le marais de Baillon (sur le parcours de l’avenue verte « London Paris ». Cette proposition commence à être déployée.

Il aura fallu 15 mois, aborder ce sujet lors de plusieurs réunions en mairie, une conférence organisée le 20 mai dernier par l’AU5V à Lamorlaye « Une voirie pour tous », un courrier adressé par l’AU5V en juin à la mairie, au président de la CCAC, au directeur du département et au préfet, une réunion en sous préfecture le 21 juillet (1 RTT pour ce qu’il me concerne) pour qu’enfin surgissent dans la torpeur du mois d’aout 2 panneaux ’Traversée de Cyclistes’ pour sécuriser l’avenue verte ’London Paris’ .

PNG - 717.4 ko
Lamorlaye:Av Ch de Gaulle-Neuvieme

Il reste l’aménagement de la neuvième avenue qui incombe selon les interlocuteurs à la mairie ou au Domaine du Lys. Nous allons adresser un courrier au président de l’Association Syndicale du Lys-Chantilly afin de lui demander de contribuer à la sécurité des déplacements à vélo sur ce carrefour.

Pour cette demande d’aménagement l’AU5V a été accompagnée par Jean-Michel Azile, Responsable Sécurité Cyclo du Réveil Cyclo Marche de Gouvieux qui anime une Ecole VTT à Gouvieux et est membre de la FFCT (Fédération Française de Cyclotourisme).

C’est un travail de longue haleine, mais fort du soutien de nos adhérents de plus en plus nombreux à Lamorlaye, nous continuons à réclamer la possibilité de circuler à vélo à Lamorlaye en sécurité avec des aménagements cyclables urbains comme dans la plupart des communes de l’Oise.

Un travail à suivre donc.