Accueil > Choisir et utiliser son vélo

Les différents types de vélo

publié le : 9 septembre 2010.

Le vélo "tout chemin"

Il est assez bien adapté en tant que vélo urbain et permet de faire des promenades en forêt ou à la campagne : les pneus sont un compromis entre le vélo de ville et le VTT, avec une bonne adhérence, la selle est plus confortable, le cadre existe pour femmes comme pour hommes, la posture est moins courbée en avant, ce vélo peut permettre d’emporter des bagages. C’est un bon compromis.

JPEG - 48.6 ko
VTC
Vélo tout chemin

Le vélo hollandais

C’est le vélo idéal pour la ville : selle très confortable, cadre pour femmes qui convient donc aussi aux hommes (même en kilt), posture droite présentant le meilleur confort pour le dos et permettant la meilleure visibilité (guidon très haut), porte-bagage et/ou panier, sacoches, éclairage monté d’origine, pneus offrant une bonne adhérence sans trop freiner le vélo.

Les hollandais sont des utilisateurs assidus du vélo comme moyen de transport quotidien et ont pratiquement tous ce type de vélo ; cela confirme que c’est le modèle de vélo le mieux adapté à la ville.

JPEG - 12.7 ko
Vélo hollandais
Vélo hollandais

Le vélo "tout terrain"

Dans « tout terrain », il y a « tout », donc aussi la ville. Il n’est pas indispensable dans les pays du nord mais parfois nécessaire dans les villes de France, vu le peu d’infrastructures dédiées au vélo dans la plupart des villes de ce merveilleux pays ! Il mériterait même parfois d’être équipé de chenilles !

Plus sérieusement : les pneus sont à crampons et offrent une grande résistance au roulement ; le cadre ne permet pas le port de la jupe ou de la robe ; la posture est courbée en avant ; ce vélo n’est pas prévu pour emporter des bagages. C’est un type de vélo qui est souvent bien suspendu, ce qui est agréable pour les cyclistes qui le sont moins…

Ce n’est pas le vélo idéal pour la ville, ni pour des longs parcours sur terrain bien roulant.

Le vélo de course

Conçu pour battre des records de vitesse, il est inadapté en tant que vélo urbain : les pneus ont une trop faible adhérence, la selle est fine et très dure, le cadre ne permet pas le port de la jupe ou de la robe, la posture est courbée en avant, ce vélo n’est pas prévu pour emporter des bagages.

Le vélo pliant

L’avantage du vélo pliant est la sécurité car on l’emporte partout, pas besoin d’antivol et pas de risque de vol.

Le deuxième avantage est l’intermodalité : ils sont faciles à emporter dans un autre moyen de transport (train, tramway) et élargissent le champs des possibles. De nombreuses marques proposent des vélos pliants ayant de très bonnes performances.

Le vélo couché

Très utilisé dans le nord de l’Europe, ce type de vélo (à 2 ou 3 roues) est bien adapté pour les distances plus importantes.

Le dos est parfaitement calé au fond du siège, le centre de gravité est bas La faible prise au vent permet de rouler couramment à des vitesses de l’ordre de 30 km/h sans forcer (le record du monde de vitesse est du double sur vélo couché par rapport au vélo de course - plus de 130 km/h). Il en existe de très nombreux modèles.

La position couchée avec le dos calé dans le siège permet d’appuyer plus fort sur le pédalier qu’avec les autres types de vélo pour lesquels la limite est le poids du cycliste.

JPEG - 98.4 ko
Vélo couché 2 roues
Nazca Fiero

Toujours du fait de cette position couchée, les secousses dûes à la route font moins de mal au dos.

Ce type de vélo est en général équipé d’une tige dotée d’un petit drapeau de manière à être vu des automobilistes. Il est très en vogue dans les pays du Nord qui sont mieux équipés en voies cyclables. Il existe une très grande variété de modèles.

JPEG - 187.8 ko
Vélo couché 3 roues
Catrike Road

Ces vélos sont en général plus lourds que les vélos habituels mais ce n’est pas un handicap car, du fait de la faible prise au vent, la vitesse moyenne avec ces types de vélos est supérieure à celle des vélos classiques.

Remorques

Elles augmentent notablement le champ d’action du vélo.

Les remorques sont très pratiques pour tirer une charge lourde ou volumineuse, ce qui évite de déséquilibrer le cycliste par une charge dont le centre de gravité est trop haut.

Aux Pays-Bas et au Danemark principalement, ces remorques sont très utilisées. Pour les vacances, mais aussi pour transporter les jeunes enfants.

L’utilisation de ces accessoires a tendance à se démocratiser et à s’étendre en dehors du plat-pays.

Si, de surcroît, vous roulez avec un « VAE », vous n’aurez aucun mal à tracter. Et vous serez beau comme un « tracteur »…