Accueil > L’Association au5v > Les Antennes Locales > Senlis à vélo

Zone de Rencontre et Zones 30 à Senlis

publié le : 23 septembre 2011.

Ce vendredi 16 septembre, la Ville de Senlis a procédé à l’Inauguration de la nouvelle Zone de Rencontre couvrant toute la partie Ouest du centre ville historique (partie à l’Ouest de la rue de la République / RD 1017) ainsi que du nouvel aménagement de la Place de la Halle (réorganisation du stationnement, mise en place d’un parking vélos, ...).

La mise en place de cette zone de rencontre est l’aboutissement de plusieurs mois de travail et de concertation avec les élus et les services techniques de la Ville de Senlis.

Après la conférence-débat "Mieux partager la rue" du 27 mai 2011, plusieurs réunions avaient été organisées par la Municipalité en juin et juillet pour envisager l’aménagement de la Place de la Halle et de quelques rues adjacentes en Zone de Rencontre. Étaient présents à ces réunions, aux côtés des élus et des services techniques, les associations de quartiers, les représentants des commerçants et des usagers (cyclistes, personnes handicapées,...)

Un consensus s’est finalement dégagé pour aménager l’ensemble du centre-ville (secteur pavé situé à l’Ouest de la RD 1017) en zone de rencontre. La plupart des rues de ce secteur sont en effet déjà des quasi Zone de Rencontre à priorité piétonne du fait de l’absence de trottoirs et de la vitesse limité des véhicules en raison des pavés et/ou de la géographie des rues anciennes.

A noter que la partie Est du centre-ville historique (partie située à l’Est de la RD 1017) ainsi que tout le quartier de Brichebay (secteur situé entre l’avenue de Chantilly et l’avenue de Creil) sont désormais en Zone 30, avec généralisation des double-sens cyclables.

Enfin, toutes les rues précédemment en sens unique sont désormais à double-sens cyclable, généralement assortie d’une mise en Zone 30 : rue du Moulin du Gué de Pont, du Quémiset, de l’Epée, de l’Hôtel Dieu des Marais / av. du Haras, rue du Brocart, avenue des Chevreuils, allée des Marronniers, rue du Moulin-St-Rieul (extrémité Nord), chemin de Bonsecours.

Bref, à un ou deux oublis près (que nous assumons en partie, comme l’extrémité Sud de la Rue de Paris...), ces dispositions permettent :
- de nous approcher à grand pas d’un concept qui nous est cher : mieux partager la rue et apaiser la circulation dans tous les quartiers,
- d’affirmer qu’à Senlis, il n’y a plus de sens interdit pour les vélos, ce qui simplifie prodigieusement la communication !!

Si cette dernière mesure fait et fera certainement encore débat quelques temps, le constat est aujourd’hui le suivant : cette disposition facilite la vie des cyclistes (et incite donc à un meilleur usage du vélo), contribue à apaiser la circulation (la plupart des automobilistes ralentissent en voyant un vélo arriver en face...), et ne provoque aucun accident...

Reste(nt) que :
- de nombreux panneaux manquent pour indiquer aux cyclistes qu’ils peuvent emprunter ces rues précédemment en sens unique (panonceau M9v2 "Sauf vélo" placé sous le panneau de sens interdit B1...). (Ndlr : de grâce, évitons les énormes panonceaux comme ceux installés Place Henri IV en 2010... De petits panonceaux de 20 à 25 cm sur 10 à 15 cm suffisent largement aux cyclistes...)
- le panneau C24a indiquant aux automobilistes qu’ils entrent dans une rue à double-sens cyclables est encore parfois absent ou côtoie encore trop souvent le panneau C12 (circulation à sens unique) créant une confusion...
- l’aménagement des nouvelles zones 30 est notoirement insuffisant : une simple signalisation ne suffit pas. La réglementation précise même que, dans de telles zones, l’aménagement doit être cohérent avec la limitation de vitesse. Autrement dit, il faut mettre en place du stationnement adapté et/ou mettre en place du mobilier urbain (potelets, bacs à fleurs, chicanes, rétrécissements, etc.) et/ou mettre en place des dispositifs de ralentissement de la vitesses (coussins berlinois, gendarmes couchés, dos d’ânes, etc.) et/ou adapter la géométrie de la voie (diminution de la largeur, suppression des lignes droites, etc.). De plus nous pensons que la signalisation verticale doit être renforcée par une signalisation horizontale très visible (panneau de limitation 30 km/h peint en grand sur la chaussée à intervalles réguliers et au minimum chaque carrefour dans ces Zones 30) ou modifier le revêtement ou la coloration de la chaussée pour que les usagers n’aient plus aucun doute sur le fait qu’ils sont toujours dans une zone 30.

A quand une généralisation des Zones 30 à tous les quartiers de Senlis ??

Voir le site et le manifeste pour une ville à 30

Plus d’information sur les Zones de Rencontre