Accueil > L’Association au5v > Les Antennes Locales > Vive le vélo à Compiègne

Piste cyclable encombrée

publié le : 7 décembre 2015.

Encombrée par la pose d’un abribus condamnant l’une des voies, et par le stationnement sauvage fréquent de voitures et de camions.

La piste cyclable longeant la voie ferrée entre Compiègne et Clairoix est empruntée quotidiennement par de nombreux cyclistes.
Elle est loin d’être parfaite, mériterait une meilleure prise en compte des piétons, mais rend vraiment service en sécurisant le trajet des vélos dont la circulation présenterait un grand risque sur l’Avenue Raymond Poincaré, très fréquentée.
Les riverains se plaignent du manque de place entre leur maison et la piste, la situation n’est pas idéale.
Un usager nous a transmis des photos illustrant les difficultés.
L’agglomération accroît régulièrement sa desserte en transport public et a créé pour le confort des usagers des TIC un abribus face au supermarché « Intermarché » à Margny.
Fallait-il forcément pénaliser les cyclistes, qui disposent de peu d’axes cyclables leur assurant une sécurité suffisante, en plaçant cet abribus sur une piste cyclable ?
D’autres solutions étaient possibles.
Par exemple, l’espace perdu en milieu de chaussée actuellement peint en jaune pourrait être valorisé par un aménagement différent de la circulation permettant de garder le même esprit pour l’arrêt du bus :

  • ne pas nuire plus à la circulation automobile.
  • respecter la circulation des cyclistes.
  • ne pas créer la situation de danger créée par la présence d’un obstacle (imposant) sur une voie cyclable.
  • ne pas créer une situation où l’automobiliste est invité implicitement à se garer avant et après l’arrêt de bus sur la voie cyclable.

Cette piste est aussi victime du stationnement illicite régulier de voitures ou camions (amende de 135€), contraignant les cyclistes à descendre sur la chaussée, ce qui est particulièrement dangereux de nuit.


Consultés, les services communaux de Margny disent prendre le problème en considération et vont trouver une solution à chacun de ces problèmes.
Confiants, nous publierons la solution pour l’abribus dès que nous en aurons connaissance.
La police municipale mentionne une période d’un mois de pédagogie avant de passer aux sanctions pour ceux qui persistent au non-respect du code de la route.

La commune de Margny "règle" le problème de sécurité créé par la mise en place d’un abribus sur une piste cyclable par un marquage au sol réduisant la largeur de celle-ci au niveau de l’abri.
Ce marquage est caché par la présence illicite de véhicules stationnés sur la piste cyclable.