Accueil > L’Association au5v > Manifestations et sorties

À la découverte de l’EV3 isarienne et de l’Axe Vert de Thiérache

publié le : 14 octobre.

Du 24 au 29 mai, l’au5v a organisé une balade à vélo à la découverte de l’Axe Vert de Thiérache et de la future EuroVélo-route n°3, dans sa partie isarienne (le long de l’Oise).

Cette randonnée était une offre à la carte, plusieurs points de rendez-vous étant possibles sur le parcours (Compiègne, Tergnier, Guise...).

Neuf cyclistes ont parcouru en totalité ou en partie cet itinéraire, empruntant l’Eurovélo-route n°3 de Compiègne à Hirson.
Enfin... il faut nuancer...
Le parti pris était de suivre, entre Compiègne et Noyon :

  • à l’aller, le jeudi, le tracé proposé pour les associations membres de l’AF3V (AU5V, DR AF3V pour la Picardie, et CycloTransEurope, DI AF3V pour l’EV3),
  • au retour, le lundi, le tracé semblant devoir être retenu par le Département...

Voir en plein écran

Tracé proposé par les usagers : en gris pointillé.
Tracé jalonné par le CD60 : en magenta.

Entre Noyon et Guise, il n’y a presque aucune divergence entre Maîtres d’Ouvrage et Maîtres d’Usage (à part du côté de Ribemont...) et le tracé suivra bien le canal latéral à l’Oise.

A l’aller, donc, nous avons suivi au plus près ce canal, en empruntant ici ou là un piste cyclable (jusque Longueil-Annel) puis de petites routes, où nous n’avons croisé, jusque Noyon, que très peu de voitures.
Quelques aménagements seraient bien sûr nécessaires pour que l’itinéraire soit à la hauteur des enjeux, mais rien de bien coûteux...

Arrêt le jeudi midi à l’abbaye d’Ourscamp pour reposer les jambes et se restaurer, avec en prime, le calme et la beauté du lieu.

l'Abbaye d'Ourscamp vue du ciel

A partir de Noyon (ou plutôt de Pont-l’Evêque), l’EV3 suit la vallée de l’Oise au plus de la rivière, le long du canal latéral à l’Oise puis, à partir de Chauny, le long du canal de la Sambre à l’Oise jusqu’à Guise.

Nous faisons étape à Moÿ-de-l’Aisne pour les uns, à Mézières-sur-Oise pour les autres, et nous retrouvons vendredi matin pour poursuivre notre périple en empruntant le chemin de halage, récemment aménagé et ouvert aux cyclistes jusque Ribemont (malgré quelques panneaux B0 qui traînent encore !!).
En ce mois de mai 2017, fin provisoire de l’aménagement de l’EV3 à hauteur de Ribemont.
De Noyon à Ribemont, le cheminement le long des canaux manque, certes, de relief et de sinuosité, mais a l’avantage d’être plat. La voie verte aménagée sur le chemin de halage aurait cependant gagnée à être un peu plus large, et mieux séparée du bord du canal... Mais on ne peut peut-être pas tout avoir... ?

JPEG - 87.2 ko
Bord de canal trop proche...

A partir de Ribemont, nous suivons l’itinéraire pressenti par le Département de l’Aisne jusqu’à Origny-Ste-Benoite (également suggéré par le guide Chamina « Namur-Tours à vélo »...) pour constater qu’il emprunte un tracé comptant de fortes déclivités et une route fort circulée (RD131)...
Tracé à revoir, nous semble-t-il, en envisageant plutôt un passage par Thenelles...
Idem de Macquigny à Guise, où il nous semble préférable, en attendant les aménagements prévus, de passer par Proix, Bohéries, Vadencourt, plutôt que de « couper » dans la boucle que fait l’Oise...

Voir en plein écran

En gris pointillé : tracé pressenti par le CD02...
En gris plein : tracé préféré par les usagers...

Nous faisons un long arrêt à Guise, où certains ont pu visiter le célèbre château des Ducs de Guise, d’autres le fameux familistère Godin.

À partir de Guise, l’EV3 emprunte l’Axe Vert de Thiérache, aménagement d’une petite quarantaine de km, sur une ancienne voie ferrée qui permet de rejoindre Hirson.

Quel plaisir de découvrir cette belle voie verte, au coeur d’un des plus beaux coins de Picardie, la Thiérache, avec ses paysages de bocage, les vues sur les églises fortifiées, et cette voie verte qui serpente en suivant l’Oise, qui est ici juste une simple rivière, sauvage. Eglise fortifiée de Wimy

Mais une fois encore, rien n’est parfait, et les dispositifs anti-intrusion suscitent l’incompréhension, parfois la grogne.

PNG - 287.7 ko
DAAM Axe Vert Thiérache

Faudra-t-il attendre un accident pour les supprimer (ou les remplacer par un simple potelet ou demi-barrière) ? Car même repliées, le risque de chute est bien présent...

JPEG - 97.1 ko
DAAM replié

Nous voilà à Marly-Gomont, village rendu célèbre par le (excellent) clip de Kamini...
Mais c’est Marc qui est là pour accueillir notre groupe, à l’ancienne gare de Marly-sur-Oise transformée en gite, confortable et chaleureux (notre hôte n’y est pas étranger...), très agréablement aménagé pour recevoir groupes et individuels. (Il est prudent de réserver, la demande étant importante). Un autre petit gîte, à quelques pas de là, permet d’accueillir un couple pour un séjour douillet (jacuzzi...).

Une invitation à y revenir séjourner plus longuement, certainement...

Samedi, nous visitons l’Axe Vert de Thiérache jusque Ohis (à quelques kilomètres d’Hirson) remarquable par la vue imprenable que l’on a depuis le viaduc qui traverse l’Oise en cet endroit, avec un autre viaduc au-dessus de nos têtes, celui supportant l’ancienne voie ferrée reliant Hirson à La Capelle et Le Nouvion-en-Thiérache.

Retour à Marly-Gomont, plus ou moins rapide selon les envies de chacun, deux d’entre nous choisissant de faire une partie du retour en canoë, ce qui fut fait d’Autreppes à Englancourt, en récupérant nos vélos au débarquement, grâce à la gentillesse de l’équipe de Location Canoë Evasion. Super moment de plaisir !

JPEG - 95.9 ko
Canoë sur l’Oise

Vous l’aurez compris, il faut aller en Thiérache et parcourir son Axe Vert, une des plus belles voies vertes de la région nord !

Dimanche, après une seconde nuit au gîte de Marly-Gomont, nous entamons le retour vers Tergnier et Compiègne en suivant –au plus près cette fois– l’Oise et le canal de la Sambre à l’Oise.

Quelques-uns s’autorisent à prendre des chemins non répertoriés, à la recherche de raccourcis (et du tracé de l’ancienne voie ferrée...). Mais le chemin le plus direct n’est pas toujours le plus court… (NDLR : Pardon les amis !)
Nos conseils : attendre encore quelques mois que l’Axe Vert de Thiérache soit prolongé de Guise à Vadencourt avant d’essayer d’emprunter l’ancienne voie ferrée, et opter pour la D693, puis les rues basses de Lesquielles-St-Germain pour relier Vadencourt, (mais évitez la rigole de l’Oise, dont les chemins latéraux ne sont absolument pas entretenus !). Ensuite, de Vadencourt à Thenelles, les petites routes longeant l’Oise (par Macquigny) sont agréables et peu circulées, et sont la meilleure solution pour rejoindre l’EV3 à hauteur de Ribemont.

PNG - 580.2 ko
réparation au Robinson

Nous effectuons un bonne pause au Robinson, à Mézières-sur-Oise (arrêt recommandé...), le temps de réparer deux petites crevaisons.

La randonnée prend fin à Tergnier pour la majorité du groupe qui y reprend le train vers Compiègne ou Paris.

Mais le dernier survivant de l’équipée est bien déterminé à découvrir le nouveau parcours de l’EV3 entre Noyon et Compiègne, récemment jalonné par le Département de l’Oise.

Quelle déception !
Dans un souci d’économie et afin, probablement, de n’avoir aucun aménagement à réaliser, l’itinéraire retenu emprunte –entre Pimprez et Choisy-au-Bac– 3 sections de routes départementales au trafic très supérieur à 1000 véhicules / jour (+ de 6000 véh./Jour sur la RD130), qui plus est, non aménagées, et donc très loin d’offrir aux cyclistes le « très haut niveau de sécurité » prôné par le cahier des charges du schéma national VVV...

Nous conseillons fortement de ne pas emprunter cet itinéraire et de rester au plus près du canal latéral à l’Oise de Pimprez à Longueil-Annel...
Dans l’Oise aussi, les Maîtres d’Ouvrage finiront ainsi peut-être, un jour, par entendre la voix des Maîtres d’Usage...

Catherine, Claude et Eric

Carte du parcours suivi : https://umap.openstreetmap.fr/fr/map/rando-thierache-au5v_133672#15/49.5146/2.9443