Accueil > Les projets régionaux et locaux

Contribution du Collectif Vel’Hauts-de-France aux propositions de compléments au projet de Schéma Régional VVV Hauts-de-France

publié le : 20 octobre.

Logo VHDF VelHautsDeFranceA la demande de la Région des Hauts de France, le collectif Vel’Hauts-de-France –dont nous sommes membres– a été invité à réagir sur les propositions de compléments au projet de Schéma Régional VVV Hauts-de-France. Avec les autres associations membres du collectif, nous avons élaboré une réponse conjointe et plusieurs propositions.

Ces propositions sont, en grande majorité, reprises du Schéma Régional VVV Picardie, adopté en 2006 par le Conseil Régional Picardie, et validé en février 2007 par le Comité Régional VVV Picardie, SR3V à l’élaboration duquel plusieurs de nos associations ont collaboré activement.
Les autres sont inscrites dans des projets locaux, comme ceux de la Communauté de Commune de Somme Sud-Ouest (CC2SO).

Hiérarchisation

Ce schéma régional Picardie avait hiérarchisé les itinéraires en 4 catégories :

- itinéraire européens,
- itinéraires nationaux,
- liaisons régionales,
- liaisons locales.

Il nous semblerait plus que souhaitable que cette hiérarchisation soit maintenue.
Et nous suggérons fortement la mise en oeuvre d’une politique de financement régional qui soit variable selon la catégorie dans laquelle se range l’itinéraire faisant l’objet d’une demande de subvention à la Région.
Nous proposons, par exemple, un taux de :

  • 60 % pour un itinéraire européen,
  • 50 % pour un itinéraire national,
  • 40 % pour une liaison régionale,
  • 30 % pour une liaison locale.

Cette répartition pourrait être revue dès que les itinéraires européens et nationaux auront été réalisés, car il nous semble en effet important de réaliser en premier lieu la "colonne vertébrale" de ce schéma régional.

Charte de qualité

Parallèlement, nous demandons que les véloroutes et voies vertes faisant l’objet d’une demande de financement à la Région soit soumises au respect d’une charte de qualité des VVV des Hauts-de-France.
Pour cela, nous proposons la reconduction provisoire de la Charte Qualité du SR3V Picardie, qui a fait l’objet d’un long travail d’élaboration et de concertation en 2006.
Plusieurs chapitres nécessitent toutefois une mise à jour, notamment du fait de la publication par le CEREMA de plusieurs fiches venant modifier ou préciser certaines recommandations techniques (Dispositifs Anti-Accès Motorisés, Matérialisation des trajectoires cyclistes, généralisation des double-sens cyclables, etc.). Nos associations sont disposées à contribuer à ce travail de mise à jour de cette Charte de Qualité, par ailleurs très bien documentée.

La carte des voies vertes et véloroutes

Concernant la carte proprement dite, nous avons donc rajouté plusieurs itinéraires que vous pourrez voir sur la carte et que nous détaillons plus bas.

Deux ajouts nécessitent peut-être une explication.

I. V32 Beauvais - Paris...

Nous proposons :

  • que le numéro 16a (itinéraire national / européen), déjà attribué à la portion de l’Avenue Verte London-Paris entre Gournay-en-Bray et Pont-Ste-Maxence, reste attribué à cette AVLP entre Pont-Ste-Maxence, Senlis, Chantilly, et Pontoise...
  • que le n° 32 reste attribué, comme prévu à l’origine du SN3V, à la liaison directe Lille - Amiens - Beauvais - Paris, et donc à la portion Beauvais - Hermes - Beaumont-sur-Oise (Trans’Oise jusque Hermes, puis ancienne voie ferrée)
  • que l’on "déclasse" en "liaison locale ou régionale" la section de véloroute comprise entre Hermes et Montataire (numérotée V374 dans le projet transmis par la Région), qui ne verra que difficilement le jour, faute d’opportunité foncière disponible et d’une vallée très contrainte, alors qu’une ancienne voie ferrée existe entre Hermes et Beaumont-sur-Oise (Voir ici)

II. EV3 entre Compiègne et Senlis

Nous proposons :

  • que le futur SR3V Hauts-de-France prenne en compte le tracé proposé par l’AF3V et CYcloTransEurope entre Lacroix-St-Ouen et Senlis (EV3 sur la carte), le seul qui permette de respecter peu ou prou le cahier des charges du SN3V pour les déclivités (le tracé actuel par Pontpoint présente une déclivité de 16 % !!). Nota : ce tracé par St-Sauveur, Béthisy-St-Pierre, Néry, Raray et Senlis, a été inscrit en 2010 au Schéma Départemental des Circulations Douces de l’Oise en priorité 1.
  • que la section de la Trans’Oise (et EV3 actuelle...) située entre LaCroix-St-Ouen et Pont-Ste-Maxence puis jusque Creil et Beaumont-sur-Oise prenne le n° 378 (liaison régionale)

Par ailleurs, nous proposons que le n° V 31 soit intégralement affecté à la véloroute du Bassin Minier (Péruwelz, Vieux-Condé, Valenciennes, Douai, Lens) et que la véloroute Valenciennes - Le Quesnoy, vallée de la Sambre, se voit attribuer le n° V 361.

Nos associations restent à disposition de la région pour un ou plusieurs échanges sur ces différents sujets, qui pourraient faire d’ailleurs faire l’objet d’un Comité Régional Véloroutes et Voies Vertes (Cf. circulaire interministérielle du 31 mai 2001).

Itinéraires ajoutés à la carte :

  • l’itinéraire européen EV3 entre La Croix-St-Ouen, St-Sauveur, Néry et Senlis (voir ci-dessus)
  • l’itinéraire national V32 entre Hermes et Beaumont-sur-Oise (voir ci-dessus)
  • la liaison régionale entre la V 364, Cassel, Hazebrouck et Merville (ancienne voie ferrée)
  • la liaison régionale (V 375 ?) entre Valenciennes, Bavay, Maubeuge et Cousorle
  • la liaison régionale (V 362 ?) en Le Quesnoy et Maroilles
  • la liaison régionale (V 370 ?) entre l’EV5, St-Pol-sur-Ternoise et Frévent (Pas-de-Calais), dans le prolongement de la voie verte V 370 qui relie déjà Abbeville et Auxi-le-Château, et qui devrait se prolonger jusque Frévent. Elle s’appuie sur une ancienne voie ferrée qui se poursuit jusque St-Pol-sur-Ternoise...
  • la liaison V 374 entre Douai et Péronne (canal du Nord ou SNE)
  • la liaison régionale (V374) entre la V30 et la V 374 (VV qui relie déjà Frétoy-le-Château et Noyon)
  • la liaison régionale (V377 ?) entre Amiens et Montdidier (vallée de l’Avre) puis Montdidier et Compiègne (une partie sur ancienne voie ferrée Roye, Ressons-sur-Matz, Coudun, Margny-lès-Compiègne), puis entre Compiègne, Pierrefonds, Villers-Cotterêts (ancienne voie ferrée), La Ferté-Millon, puis le canal de l’Ourcq jusque Meaux.
  • la liaison régionale (V373 ?) Montdidier, St-Just-en-Chaussée et Clermont (ancienne voie ferrée Péronne -> St-Just-en-Chaussée -> La Rue-St-Pierre)
  • la liaison régionale (V373 toujours ?) entre Clermont, Creil, Senlis et Ormoy-Villers (où commence la voie verte du Pays de Valois jusque Mareuil-sur-Ourcq, déjà numérotée V373).
  • la liaison régionale (V 382 ?) entre Péronne et St-Quentin (ancienne voie ferrée entre Péronne et Roisel puis liaison vers le canal de St-Quentin)
  • la liaison régionale (V 382 ?) le long du canal de St-Quentin, entre St-Quentin et le canal de la Somme (Ham)
  • la liaison régionale (V 376 ?) entre Tergnier, Marle et Montcornet (vallée de la Serre) pour assurer la liaison avec la liaison avec la voie verte du Val de Serre et avec la région voisine.
  • la liaison régionale (V372 ?) entre Beaurain (Axe verte de Thiérache) et Sains-Richaumont (sur une ancienne voie ferrée) afin d’assurer la continuité avec la V372 (Sains-Richaumont -> Laon)
  • la liaison régionale (V372 toujours ?) entre Laon, Soissons et Château-Thierry
  • la liaison régionale (V378 ?) entre Compiègne et Soissons + la V32
  • la liaison régionale(V 379 ?) entre Creil et Beaumont-sur-Oise (le long de l’Oise)
  • la liaison régionale (V380 ?) entre Beauvais et Gisors (ancienne voie ferrée)
  • la liaison régionale (V 384 ?) de la vallée de la Bresles (Mers-les-Bains - Gamaches - Aumale - Gournay-en-Bray)
  • la liaison régionale (V 371 ?) entre Oisemont et Gamaches
  • la liaison régionale (V 382 ?) de la vallée de l’Authie (Fort-Mahon, Auxi-le-Château - Doullens - Albert - Péronne)
  • la liaison régionale (V 386 ?) Abancourt - Poix-de-Picardie - Montdidier
  • la liaison locale (V 383 ?) de la allée de la Maye (Rue - Forêt de Crécy - Conteville ou St-Riquier / V370)
  • la liaison locale (V 385 ?) Airaines - Poix-de-Picardie
  • la liaison locale (V 381 ?) entre Soissons, Crépy-en-Valois et Ormoy-Villers
  • la liaison locale (V 388 ?) entre Pierrefonds, Crépy-en-Valois et Ormoy-Villers / V 373
  • la liaison locale ( V 387 ?) de la vallée de l’Automne entre Verberie et Villers—Cotterêts
  • la liaison locale (V 387 ?) Crévecoeur-le-Grand - St-Just-en-Chaussée - Verberie
  • la liaison locale (V 389 ?) Lamorlaye - Ermenonville - Nanteuil-le-Haudoin

Alternatives possibles aux tracés déjà proposés :

  • une liaison régionale entre Douai et Roisel qui s’appuierait sur l’ancienne voie ferrée Douai - Péronne
  • une liaison régional entre Péronne et Roye sur l’ancienne voie ferrée Péronne, Montdidier - St-Just en-Chaussée
  • une liaison Doullens - Amiens qui s’appuierait sur l’ancienne voie ferrée Doullens - Vignacourt - Amiens
PDF - 2.6 Mo
SR3V Octobre 2018 completé par Vel’Hauts-De-France