Elections municipales à Compiègne : vélo et mobilité

, par  Loïc CHARBONNIER

A l’occasion des élections municipales 2020, l’AU5V a adressé à l’ensemble des candidats identifiés à Compiègne un argumentaire-questionnaire concernant le vélo et la mobilité.

Voir l’argumentaire-questionnaire envoyé aux candidats

Seules trois listes sur quatre ont un programme vélo :

Compiègne la Dynamique (Philippe MARINI)

  • Développement des pistes cyclables auquel 500000€ seront consacrés chaque année et des circulations douces dans toutes les parties de la ville (soit 12,5€ par habitant)
  • Nouveau schéma de mobilité urbaines grâce à la restructuration du « pôle Gare ».
  • Développement de l’usage du vélo dans la ville, selon un plan d’ensemble, avec des itinéraires dédiés et des espaces partagés avec plus de lieux de stationnement
  • Développement de la piétonisation du centre-ville

Préparer l’Avenir de Compiègne Tous Ensemble (Daniel LECA)

  • Construire un plan de piétonisation concerté et décidé avec les habitants et les commerçants avec révision du plan de circulation afin de limiter les embouteillages
  • Un plan de mobilité douce ambitieux et discuté avec les habitants où l’innovation doit être centrale
  • Une vraie programmation pluriannuelle des réalisations de nouvelles pistes annoncée dès juillet 2020
  • Réduire la vitesse en ville par la création de zones 20-30km/h et l’abaissement à 50km/h sur les zones à 70
  • Création de parkings et garages à vélos en ville, à la gare et devant les services publics ou commerces
  • Une meilleure communication autour des pistes existantes et lancement d’une journée sans voiture.

Le Rassemblement Pour Compiègne (Jean-Marc BRANCHE)

  • Lancer un plan vélo, en concertation avec les associations d’usagers, afin de mettre en place un réseau cyclable global, sans interruption, couvrant l’intégralité des pôles d’échanges et centres d’attractivités (gare, université, centre-ville, etc.).
  • Mise en place d’un comité vélo se réunissant au moins une fois par an.
  • La priorité sera donnée à la sécurisation des voies existantes et à venir