Accueil > Développer mesurer les mobilités actives, l’intermodalité

En-Quête de mobilité : une enquête menée par l’UTC

publié le : 30 novembre.

Parlons mobilités

On a rarement autant enquêté, posé des des questions, interrogé sur la façon dont on se déplace dans l’Oise, dans le sud de l’Oise. Il y a eu les résultats de l’enquête déplacements fin 2017. Au début de l’été, nous avons participé à des tables rondes sur les Plans de Déplacements Mutualisés dans le Sud de l’Oise. à Senlis, Creil, Pont Sainte Maxence et Chantilly, puis Clermont en septembre dont le diagnostic a été présenté jeudi dernier à Monchy, et nous aurons l’occasion d’en reparler.

Ce n’est pas un hasard. Il y a l’Europe qui menace la France d’une amende record pour dépassement des seuils de pollution, l’Etat a poussé les préfectures à se démener pour mettre en place des plans pour réduire la pollution. A un moment ou un autre, il sera nécessaire que les collectivités s’engagent clairement et financièrement aux alternatives au tout automobile.

En plus de l’application pour Smartphone, une enquête en ligne

Nous vous avions déjà parlé de l’application mobilité dynamique que vous avez tous téléchargé sur votre smartphone (la version iphone est d’ailleurs désormais disponible) elle trace vos déplacements dans le sud de l’Oise pour permettre de mieux les étudier, les comprendre. Cette fois la chaire Mobilité Dynamique de l’UTC (Université Technologique de Compiègne) dirigée par Christina Pronello a noué un partenariat avec la région Hauts-de-France, le département de l’Oise, et les communes de Beauvais, Compiègne et Creil. L’objectif est de compléter et enrichir ces données par une enquête qualitative, c’est un questionnaire à compléter en ligne, et c’est l’occasion de vous exprimer sur vos moyens de déplacement.

L’objectif des travaux de Me Pronello c’est d’étudier la possibilité d’offrir aux usagers une "offre de mobilité intégrée, capable de combiner les différentes offres de transport publics traditionnels avec des services à la mobilité innovants pour améliorer l’expérience individuelle des transports".

Oui c’est ambitieux. Et plus nous serons nombreux à participer à cette enquête, plus nous aurons de chance d’être entendus et plus nous aurons de chance pour que nos élus aménagent la voirie en fonction de nos modes de déplacement (en clair : si vous vous déplacez à vélos => aménagent des pistes cyclables et si vous vous déplacez en voiture => aménagent des autoroutes urbaines et si vous vous déplacez en transports en commun => améliorent vos conditions de transport et si vous pratiquez l’intermodalité un peu de tout ça ).

A la fin du questionnaire, ou sur le site web dans un espace dédié, vous pouvez vous inscrire à des groupes de discussions et des laboratoires vivants pour échanger sur les questions de moblité.

Voilà, tout est dit il ne vous reste plus qu’à répondre au questionnaire et participer au laboratoire vivant.