Accueil > Développer mesurer les mobilités actives, l’intermodalité

Municipales 2020 : inscrivez le vélo dans le programme électoral

publié le : 10 janvier.

« Le vélo ne manque pas d’atouts. Il est plus rapide que la voiture en ville pour les trajets courts, a des effets positifs sur la santé et le moral, coûte peu cher, est silencieux et ne pollue pas, ce qui est tout sauf un détail alors que le secteur des transports est responsable de près de 30 % des émissions de gaz à effet de serre en France. » Les Echos, 13 décembre 2019

Que ce soit pour aller au travail, à la gare le matin, faire ses courses en centre-bourg ou se promener le week-end avec ses enfants, pouvoir faire du vélo en sécurité est une demande forte des français. Si le vélo ne représente aujourd’hui que 1 à 2% des déplacements dans le Sud-Oise, la demande est immense. Les ventes de vélo explosent (et pas uniquement ces dernières semaines), +20% de vente de VAE entre 2017 et 2018.

Les freins au développement du vélo

Les usagers ne se sentent pas en sécurité à vélo, ce qui constitue un obstacle majeur à la pratique pour 41% des répondants du baromètre des villes cyclables de 2017. Il est donc urgent de répondre à la demande des habitants et de leur offrir les conditions nécessaires à une pratique du vélo en toute sécurité.
cf les points noirs du baromètre des villes cyclables en 2019 et les résultats de l’enquête 2017 dans le Sud-Oise

Des leviers pour des villes et villages accueillants pour les piétons et les cyclistes

L’AU5V et la FUB vous proposent ici des leviers sur lesquels vous pouvez agir pour rendre votre commune cyclable et accueillante pour les piétons et les cyclistes et répondre à cette attente.

Nous avons édité un livret de 14 pages avec 24 propositions. Nos administrateurs, adhérents et bénévoles sont invités à rencontrer les candidats et candidates aux élections municipales pour évaluer les mesures qu’ils sont prêts à mettre en oeuvre. Un site internet mis en place par la FUB permettra prochainement de recueillir les réponses des candidats.

PDF - 1.5 Mo
Municipales 2020 : Le vélo une demande forte des habitants

24 leviers pour rendre une ville accueillante aux cyclistes

  • 1 Adopter un plan vélo financé et concerté en début de mandat qui inclut un réseau cyclable communal
  • 2 Mettre en place un comité vélo régulier
  • 3 Créer des pistes cyclables larges, continues et sécurisées, c’est-à-dire séparées physiquement des piétons et des voitures sur les axes à forte circulation
  • 4 Mettre en place des itinéraires cyclables jalonnés pour relier et rejoindre les pôles d’attractivité – gare, écoles, commerces et zones commerciales, équipements municipaux
  • 5 Créer des connexions entre le réseau cyclable local et celui des communes voisines
  • 6 Repenser le plan de circulation pour supprimer le trafic motorisé de transit dans les quartiers résidentiels et le concentrer sur les grands axes
  • 7 Généraliser la vitesse de circulation à 30km/h en modifiant l’aménagement des rues pour rendre cette limitation effective (réduction de la largeur de la chaussée, chicanes, ralentisseurs) et développer des zones de rencontre là où le trafic est très limité
  • 8 Créer des zones à très faible circulation dans certaines rues (sens unique, mise en cul de sac) pour empêcher la circulation de transit à travers les quartiers résidentiels ou devant les écoles.
  • 9 Généraliser les double-sens cyclables et les cédez-le-passage cycliste aux feux.
  • 10 Restreindre ou supprimer la circulation devant les écoles aux heures d’entrée et de sortie des classes.
  • 11 Rendre payant le stationnement en surface pour les voitures et les deux-roues motorisés pour donner un avantage comparatif aux autres modes de déplacement.
  • 12 Offrir plus de stationnement vélo sécurisé à proximité des gares et pôles d’échanges
  • 13 Implanter des arceaux vélos dans toute la commune pour pouvoir accrocher son vélo facilement, notamment près des commerces.
  • 14 Installer des vélobox fermés dans l’espace public pour le stationnement résidentiel et à proximité des pôles d’activité.
  • 15 Créer des locaux vélos/trottinettes dans les écoles et les équipements publics.
  • 16 Intégrer dans le PLU l’obligation de locaux vélos fonctionnels dans les immeubles d’habitation et tertiaires et subventionner la création de locaux vélos dans les copropriétés et dans l’habitat social.
  • 17 Créer une aide à l’achat d’un vélo pour les particuliers et pour les entrepreneurs locaux (achat de remorque, vélo-cargo, triporteur).
  • 18 Favoriser l’implantation de services de location courte et longue durée et proposer des aides à la location (à destination des jeunes et des foyers à faibles revenus par exemple).
  • 19 Soutenir les associations de services vélo (vélo-écoles, ateliers de réparation) et mettre des locaux à disposition de ces associations
  • 20 Créer une maison du vélo accueillant les acteurs associatifs vélo et donnant une visibilité au vélo dans votre ville
  • 21 Aider les établissements scolaires à s’équiper en vélos pour l’apprentissage à l’école.
  • 22 Créer des pistes cyclables d’apprentissage ouvertes à tous pour permettre l’apprentissage du vélo.
  • 23 Mettre en place des pédibus et vélobus pour emmener les enfants à l’école.
  • 24 Équiper les services municipaux de vélo-cargos pour réaliser une partie des livraisons municipales à vélo (repas à domicile, approvisionnement des écoles, entretien des espaces verts, police municipale).