Nathalie, cycliste avertie de Clermont de l’Oise

, par  sophie

Nous avons rencontrés Nathalie qui bénéficie des vélobox en gare de Clermont. Portrait de son quotidien.

AU5V-Portrait Nathalie Gros

« J’ai 48 ans et je travaille dans la fonction publique, fraîchement mutée à Bobigny,
je goûte au confort et aux contraintes des transports en commun pour me rendre
au travail. J’aspire à pouvoir me rapprocher de mon domicile lors des prochaines mutations, mais ça, c’est une autre histoire ! »

AU5V : Depuis quand fais tu du vélo, où as tu appris ?
Nathalie : J’ai appris toute petite à en faire, et mon premier vélo sans roulettes était de marque Motobécane :-) Mais au final je n’ai pas beaucoup pratiqué, je suis une adepte de la randonnée pédestre, activité qui permet bien plus de s’éloigner de la circulation. Je ne fais que du vélo « utilitaire » pour me rendre à la gare le matin et rentrer le soir, je n’aime pas rouler dans la circulation, je ne me sens pas en sécurité en cohabitation avec les voitures.

AU5V : Qu’est ce que tu as comme engin ou te l’es tu procuré ?
Nathalie : J’ai un vieux vélo de ville que j’ai acheté d’occasion sur le bon coin et il fait parfaitement l’affaire. J’y ai juste ajouté des éclairages LED bien visibles à l’avant et à l’arrière pour être sure d’être bien repérée des automobilistes.

AU5V : Faire du vélo à Clermont et autour c’est comment ? Y a t’il des endroits où tu apprécies particulièrement faire du vélo ?
Nathalie : Alors là c’est le sujet qui fâche. A Clermont c’est compliqué de faire du vélo pour plusieurs raisons. D’abord le relief, il faut avoir de bonnes jambes pour se balader ici ! Heureusement en habitant Giencourt je n’ai quasiment que du plat pour me rendre à la gare, sinon il m’aurait fallu un vélo à assistance électrique. Ensuite rien n’est fait en ville pour sécuriser la circulation des cyclistes : pas de pistes cyclables, et des rues pas très larges où il est fréquent de trouver des véhicules mal stationnés qui obligent à faire des écarts.
En fait dans ces conditions je ne peux pas dire que ce soit un plaisir de faire du vélo.
Par contre ça me fait gagner du temps, ce que j’apprécie particulièrement puisque je suis toujours en train de courir, c’est écologique et bon pour ma santé, et enfin c’est économique.

AU5V : Quel est ton plus beau moment à vélo ?
Nathalie : Une grande balade sur le chemin de halage entre Amiens et Abbeville il y a une quinzaine d’années, un vrai bonheur de pouvoir rouler en sécurité et au calme.

AU5V : Et ton pire moment à vélo ?
Nathalie : Je n’en ai pas, j’évite les situations désagréables :-)

AU5V : Tu bénéficies d’une vélobox en gare de Clermont, explique-nous comment ça marche : combien ça coute, à qui on demande la clef, est ce que tu partages un box ? Comment tu faisais avant d’avoir ce box ?
Nathalie : Pour bénéficier d’une Vélobox c’est simple et gratuit, il suffit de déposer
un dossier de demande en mairie de Clermont avec quelques pièces justificatives et un chèque de caution de 100 euros. Quand le dossier est accepté un agent de la mairie nous donne « rendez-vous » à la gare pour faire l’état des lieux du box et nous remettre la clé. Le box ne peut contenir qu’un seul vélo, il est équipé d’un rail au sol pour pouvoir guider le vélo jusqu’au fond facilement. Je peux y laisser mon casque et mon gilet fluo également, ainsi tout est à l’abri et le soir je retrouve mes affaires bien sèches, pas besoin d’essuyer la selle les jours de pluie. C’est sécurisant et super pratique !

AU5V-Portrait Nathalie Gros-Vélo

« Avant d’avoir le box je venais à pied, je mettais 20 minutes, et maintenant plus que 5 minutes en vélo, sur une journée c’est une demi-heure de gagnée ! »

J’ai bien essayé la voiture aussi, mais vu le temps qu’il faut pour pouvoir sortir du parking de la gare le soir (près de 15 minutes) ça ne vaut pas le coup (ni le coût !)

Interview réalisée en octobre 2019

Télécharger l’article.