Oui pendant le confinement on peut utiliser son vélo : l’heure des clarifications

, par  Thierry Roch

A l’AU5V, nous avions tous compris que le vélo sportif (prendre son vélo en tenue de sport et faire des kilomètres juste pour transpirer) était interdit [1] mais que le vélo utilitaire pour aller travailler, aller faire ses courses était bien évidemment autorisé. C’est une évidence.
Visiblement, les forces de l’ordre n’ont pas toutes interprétées les décrets de la même façon.

Confinement : peut-on faire du vélo ? Le gouvernement dit non, la police dit… oui

C’est l’hebdo le Nouvel Observateur qui fait part de l’incertitude qui gagne les cyclistes dans un article le 19 mars. Et des échos nous remontent d’ici de là, avec des cyclistes verbalisés soit pour être allé chercher son pain à vélo dans le Val d’Oise, ou verbalisé à Neuilly à 200 m de chez lui .

La FUB recense les amendes ou rappel à la loi reçus

Pendant ce cafouillage, la FUB (la Fédération des Usagers de la Bicyclette) a mis en place un formulaire en ligne pour recueillir tout témoignage : simple rappel à la Loi ou verbalisation proprement dite à l’occasion d’un déplacement à vélo. Si vous avez été verbalisés ou reçu un rappel à la loi, n’hésitez pas à le déclarer ici Formulaire framasoft

Mercredi, une clarification du ministère des transports

Après plusieurs jours de flou, ce mercredi 25 mars, le ministère des transports a confirmé au « Monde » que la bicyclette est autorisée avec ces réserves :
« L’usage du vélo est autorisé, sous réserve que l’utilisateur soit porteur de l’attestation dûment renseignée, pour les déplacements entre domicile et travail, pour effectuer des achats de première nécessité, pour motif de santé, motif familial impérieux, convocation judiciaire, achat de fournitures ou participation à une mission d’intérêt général. »
A lire dans l’article d’Olivier Razemon paru sur lemonde.fr

Tweet du ministère de l'intérieur le 26 mars

La ministre de la transition Ecologique et Energétique vient ajouter à la clarification

Ce vendredi 27 mars, la ministre de la transition Ecologique et Energétique l’a rappelé dans une vidéo

Et dans les autres pays d’Europe, comment ça se passe ?

En Allemagne, le ministre de la santé encourage les habitants à « se déplacer à pied ou à vélo plutôt que d’utiliser les transports publics », rappelant que « prendre le vélo pour aller au travail protège de l’infection ». (Libération, CheckNews). En Italie, les déplacements utilitaires à vélo sont autorisés mais pas les entrainements sportifs.

Tous les cyclistes ne sont pas d’accord

La FFC (Fédération Française de Cyclisme) qui fédère les cyclosportifs, a appelé très vite tous les pratiquants cyclistes à se conformer strictement aux consignes des autorités gouvernementales et sanitaires. « Tous les entraînements sportifs en plein air, y compris individuels, ne sont pas responsables face à la situation actuelle ». Elle a même lancé un site web : « Roulez Chez Vous ». De nombreux cyclistes plutôt sportifs ne partagent pas ce point de vue et souhaiteraient pouvoir continuer à rouler dans le cadre de leur activité physique quotidienne [2]

Et à l’AU5V on n’en pense quoi ?

Nous appelons chacun à rester chez soi, et pour vos déplacements nécessaires et justifiés à continuer à utiliser le vélo, un outil efficace pour se déplacer durant la crise, outil que de nombreux pays favorisent en ce moment comme solution résiliente. Communication de la FUB