Accueil > Mon vélo et moi

Portrait de cycliste quotidienne : Anne de Coye la Forêt

publié le : 22 avril.

On la voit souvent sur le quai de la gare d’Orry la Ville - Coye La Forêt été comme hiver attendant le TER Hauts de France, sa Bicyclette avec siège enfant à la main, reconnaissable à son casque, son gilet jaune et sa tenue de jeune cadre employée de bureau. Dans le train elle se remaquille ou elle peaufine un dossier sur son ordinateur. En ce mois d’août on au eu la chance de se retrouver sur la même plateforme d’un train du matin, pour parler vélo.

Bonjour Anne, où habites tu :

J’habite à Coye la Forêt, je suis mariée, j’ai deux enfants 7 et 4 ans. Je travaille sur Paris depuis 12 ans. Depuis 10 ans environ je vais au boulot en mettant mon vélo dans le train. Il me sert également pour les courts trajets autour de Coye quel que soit la météo.

Depuis quand fais tu du vélo ?

Depuis toujours. Déjà enfant je passais mes journées à jouer dans la résidence de mes parents. Puis à l’adolescence j’ai découvert le VTT qui allie mes deux passions : la nature et le vélo.

Pourquoi te déplaces tu à vélo ?

Je vais en vélo à la gare pour gagner du temps. Une fois sur deux le bus arrive après le départ du train et le parking voiture est payant. Avec le vélo on est indépendant et ne dépend pas des transports en commun en retard et on fait des économies ....

Ton vélo :

J’ai un vélo de ville acheté chez décathlon, un Riverside 500 qui me sert pour emmener les enfants à l’école et au travail. A Paris là où je travaille je ne peux pas garer mon vélo dans le parking des autos, alors je l’accroche dans la rue, là où je peux, avec de bons antivols. Je me suis déjà fait voler une roue donc maintenant je fais attention. J’ai aussi un VTT pour les randonnées qui est un peu plus sophistiqué.

Raconte nous tes pires moments à vélo

Les portes des voitures en stationnement qui s’ouvrent devant moi, les automobilistes qui doublent alors que je tourne à gauche. Les piétons qui traversent sans regarder car ils n’entendent pas les vélos. Cela m’a causé des belle frayeurs ou chutes heureusement sans gravité. La sonnette est indispensable.

Raconte nous tes meilleurs moments à vélo

Après une journée de boulot marathon à Paris, partir avec son pique-nique à vélo avec mari et enfants écouter et regarder la nature en soirée. Je prépare le dîner et puis on enfourche le vélo pour aller pique niquer au frais aux étangs de Commelles ou face au Château de Chantilly. Les enfants adorent, nous aussi.

Faire du vélo à Coye la Forêt c’est comment ?

J’adore faire du vélo à Coye-la-Forêt. A Paris ce n’est pas agréable mais ça fait gagner du temps.
En général la voiture me sert pour les déplacements au delà de Lamorlaye (+de 5km) ou lorsque la météo ne permet pas de se déplacer avec les enfants à vélo.

Mon fils qui a 7 ans adore aller à l’école à vélo, mais je ne le laisse pas aller tout seul je l’accompagne. Il roule sur le trottoir pour être en sécurité. A la rentrée prochaine (l’école est en travaux et sera déplacée au domaine des trois châteaux, dans un quartier résidentiel) je suis inquiète car il y aura beaucoup de voitures, je ne sais pas comment on va faire.

Qu’est ce que tu arrangerais en premier ou prioritairement :

Une piste cyclable pour aller du centre de Coye la Forêt à la gare.

Prendre le train avec ton vélo, c’est comment ?

C’est facile sauf les jours de grève ou d’incidents techniques. Dans ce cas le vélo reste à la gare. Quand j’arrive au bureau, j’enlève mon short de cycliste, je rabaisse ma robe, et je suis prête à travailler. Désormais avec le télétravail je vais moins souvent à Paris. Avec le télétravail le vélo me manque un peu alors j’emmène en vélo quand c’est possible les enfants à l’école et fait les courses d’appoint sur Coye et Lamorlaye.