Accueil > Les projets régionaux et locaux

Une voie verte entre Orry-la-Ville et Coye-la-Forêt

publié le : 23 août 2017.

On en parle dans la presse, entre nous, et on se pose beaucoup de questions. Alors voici quelques informations sur cette voie verte.

Voie Verte entre Orry la Ville et Coye La Forêt
Actualisé le 11/12/2017
La gare d’Orry-La-Ville-Coye-la-Forêt est une gare un peu particulière. Dotée de 1100 places de stationnement automobile payant, de 15 places vélo sécurisées ("crocodiles") doublées d’abris mixtes moto-vélos, cette gare est la plus au sud des liaisons Compiègne-Paris ou Amiens-Paris et est aussi un des terminus de la ligne du RER D (Melun-Orry-la-ville ou Melun-Creil).

Pour accéder à la gare, si l’on habite Coye-La-Forêt ou Orry-La-Ville, il existe des bas-cotés boueux pas très agréables et pas trop entretenus. La distance qui sépare Coye de la gare est de 250 m, et de près d’1,4 km entre Orry-La-Ville et cette même gare.

En bus, lorsqu’on a pas d’abonnement, il en coûte 3€ pour rejoindre la gare, quelque soit la station de départ (Lamorlaye, Orry ou Coye). Avec une carte Pass Oise Mobilité, ce tarif passe à 2€. Il existe des abonnements hebdo ou mensuels qui réduisent la facture.
Gare d'Orry La Ville - Coye La Forêt
Aussi, pour améliorer ces infrastructures et encourager les mobilités douces, la communauté de communes de l’Aire Cantilienne (CCAC) a ressorti des cartons le projet de desserte de la gare depuis Orry ou Coye à l’aide d’une voie verte. Voir aussi notre précédent article.

- En mai 2016, la ccac décide de déléguer à la SAO (une entreprise de travaux publiques) l’étude de faisabilité de cette voie verte.
- En novembre 2016, les conclusions sont remises à la commission travaux.
- En avril 2017, la commission travaux arbitre sur les choix de travaux : Il s’agira d’une voie mixte (piétons, vélos), sécurisée, bi-directionnelle, située sur un seul coté de la route départementale. Cette voie reliera la gare d’Orry-la-Ville / Coye-la-Forêt à l’entrée de ville des communes limitrophes. A lire entre les lignes, on en déduit qu’il n’y aura pas de continuité entre Coye et Orry. La voie verte devrait desservir la gare mais les cyclistes devront emprunter la RD à la hauteur de la gare pour rejoindre l’autre départ de piste. Il est voté le lancement d’une étude technique approfondie auprès de la SAO, dont l’avant projet est attendu au 3ème trimestre 2017.
- Les travaux seront réalisés à l’été 2018, nous a indiqué Didier Briche, en charge des réseaux au sein de la CCAC confirmé par Mr Herry, maire d’Orry-la-Ville et en charge des voies douces au sein de la CCAC en octobre 2017.


En parallèle, le SICGPOV étudie la possibilité d’un stationnement vélo sécurisé avec l’aide du Parc Naturel Régional qui viendrait s’ajouter aux "crocodiles" et abris existants.


Combien va coûter cette voie verte ?
Dans le CR synthétique du conseil communautaire du 7 avril 2017, on parle d’environ 350 000 € répartis comme suit :
- etude de faisabilité (SAO) : 4 950€ HT (en 2016)
- études techniques détaillées de maitrise d’oeuvre : 20 504€ HT (en 2017)
- coût de l’opération : 268 000€ HT de voirie
- Honoraires (6%) : 26 000€ HT

Ramené au km, (la voie verte sera longue de 1440m) le coût sera d’environ 250k€/km.

Qui va payer ?
- c’est la communauté de communes de l’aire cantilienne qui porte la plus grosse part de ce projet (40% 118 040€ )
- des subventions ont été demandées auprès du département (30% 88 480€) et de l’Etat (Dotation d’équipement des territoires ruraux) (30% 88 480€)

C’est cher ?
Une étude du ministère de l’environnement datée de 2016 a tenté d’évaluer les bénéfices socio-économiques de la solution Train+Vélo à la place de la solution Auto+Vélo, le résultat est que le gain est de 2000€ par an et par voyageur qui passerait de la formule Auto+Vélo à Train+Vélo. Ce gain est réparti entre l’usager, les collectivités locales, la sécurité sociale ...

PDF - 444.4 ko
Les gains de l’intermodalité velo train

A l’échelle de notre territoire, l’investissement de la CCAC pour cette voie verte représente l’équivalent de l’investissement de la CCAC pour 421 prises de Très Haut Débit (soit l’investissement de la CCAC pour fibrer la commune de Mortefontaine par exemple), ou en terme de voirie, ces 350 000€ équivalent à 0,6 % du budget de voirie du département pour 2017 (55M€).

Sources :
http://www.ccac.fr
https://sicgpov.fr/
La CCAC a contribué à hauteur de 280€ / prise THD (7/4/2017 CR CCAC)
En 2017, 55M€ d’investissement consacrés à des travaux de voirie peut on lire dans le no 5 du Oise Mag